Die Evolution der Eichen in Vergangenheit und Neuzeit - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Revue forestière française Year : 2020

Die Evolution der Eichen in Vergangenheit und Neuzeit

Past and present evolution of oak

Evolución pasada y contemporánea de los robles

Évolution passée et contemporaine des chênes

(1) , (1) , (1) , (1) , (1) , (1) , (1) , (2) , (1, 3) , (4)
1
2
3
4

Abstract

The present review takes stock of recently acquired knowledge on the evolution of European white oaks, from their origin and the diversification of the genus Quercus up to their contemporary evolution, notably in link with the evolution of climate. We recall the way these advances were made possible thanks to the improvement of the theoretical and methodological methods for studying genomes and the improvement of the sciences of evolution. For example, paleontological data coupled with population genetics methods made it possible to better date the emergence of European white oaks and understand their evolutionary history. European white oaks progressively differentiated from one another from a genetic point of view; but the end of the last glacial period brought them into contact, and a massive exchange of genes ensued. This new pathway contributed to homogenise the genomes of these species, except in a few precise zones of their genomes that explain current ecological preferences and other observable differences across species. These genetic exchanges also led to the transfer of adaptations among species; e.g. for example, sessile oak grew adapted to altitude. Finally, at a contemporary time scale, our analyses reveal that genetic and demographic changes occurred within two generations in sessile oak and pedunculate oak. To conclude, the review suggests possible applications of these results to the management and conservation of oak groves.
Dans cette revue, nous faisons le point sur les connaissances récentes acquises sur l’évolution des chênes blancs européens, depuis les origines et la diversification du genre Quercus jusqu’à leur évolution contemporaine, notamment en lien avec l’évolution du climat. Nous rappelons comment ces avancées ont été rendues possibles par l’amélioration des méthodes théoriques et méthodologiques pour l’étude des génomes et des sciences de l’évolution. Les données paléontologiques, couplées à des méthodes de génétique des populations, ont par exemple permis de mieux dater l’émergence des chênes blancs européens et de comprendre leur histoire évolutive. Les chênes blancs européens se sont progressivement différenciés génétiquement les uns des autres ; mais à la fin de la dernière période glaciaire ils se sont retrouvés en contact et ont échangé massivement des gènes entre eux. Ce changement de trajectoire a contribué à homogénéiser les génomes de ces espèces, sauf à quelques zones précises de leur génome, expliquant les préférences écologiques et autres différences toujours observables entre elles. Ces échanges génétiques ont aussi conduit à transférer des adaptations entre espèces, comme par exemple l’adaptation à l’altitude du Chêne sessile. Enfin, à une échelle contemporaine, nos analyses révèlent les changements génétiques et démographiques sur deux générations chez le Chêne sessile et chez le Chêne pédonculé. En conclusion, cette revue évoque des applications possibles de ces résultats dans la gestion et la conservation des chênaies.
Fichier principal
Vignette du fichier
Revforfr_4_2020_Kremer.pdf (1.7 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03206333 , version 1 (23-04-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Antoine Kremer, Christophe Plomion, Thibault Leroy, Hermine Alexandre, Laura Truffaut, et al.. Évolution passée et contemporaine des chênes. Revue forestière française, 2020, 72 (4), pp.297-318. ⟨10.20870/revforfr.2020.5331⟩. ⟨hal-03206333⟩
342 View
491 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More