Gérer les résidus de culture pour contrôler les maladies : cas du phoma du colza.

Abstract : Le travail du sol joue un rôle important sur le contrôle des pathogènes dont l'accomplissement du cycle est lié à la présence de résidus de cultures plus ou moins décomposés à la surface du sol. Ceci est tout particulièrement vrai pour ce qui concerne le phoma du colza. En effet, l’initiation de cette maladie a lieu en automne, à partir des spores d'un champignon (Leptosphaeria maculans) produites sur des résidus infectés. La production de spores, dont la dispersion par le vent peut atteindre plusieurs kilomètres, n'a lieu que sur des résidus totalement ou partiellement exposés aux rayons du soleil. Ces débris peuvent être issus de la récolte précédente, si celle-ci n'est pas suivie d'un travail du sol permettant l'enfouissement complet des débris végétaux, en général des morceaux de tiges. Mais la production de spores pourrait également concerner des résidus remontés en surface par le travail du sol et plus particulièrement la partie supérieure du pivot, résidu particulièrement dangereux pour la dissémination du phoma car, étant de décomposition lente du fait de sa richesse en lignine, il est le support privilégié de la conservation à long terme du mycélium. Ainsi, l'optimisation de la gestion de la maladie par le travail du sol nécessite de connaître l'effet des différentes méthodes de travail du sol, tant sur l'enfouissement des résidus que sur la remontée en surface de ceux qui sont présents dans l'horizon 0-10 cm. Ces deux mécanismes dépendent du type d'outil de travail du sol, des réglages (vitesse, profondeur) et de l'état du sol au moment des passages. Mais ils dépendent également des caractéristiques des débris végétaux eux-mêmes, et tout particulièrement de leur taille. Par ailleurs, l’âge des résidus peut également influencer la capacité à produire de l’inoculum primaire.
Type de document :
Article dans une revue
Oléoscope, 2004, pp.16-17
Liste complète des métadonnées

https://hal-agroparistech.archives-ouvertes.fr/hal-01382933
Contributeur : Thierry Doré <>
Soumis le : lundi 17 octobre 2016 - 20:06:55
Dernière modification le : mercredi 4 janvier 2017 - 16:19:10

Identifiants

  • HAL Id : hal-01382933, version 1

Collections

Citation

Jean-Noël Aubertot, Jean Roger-Estrade, Olivier Schneider, Xavier Pinochet, Annette Penaud, et al.. Gérer les résidus de culture pour contrôler les maladies : cas du phoma du colza. . Oléoscope, 2004, pp.16-17. 〈hal-01382933〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

90