Analyse économique du développement des nouveaux marchés biologiques. Le cas des marchés biologiques domestiques au Kenya.

Résumé : L’agriculture biologique sort aujourd’hui des frontières des pays du Nord en se développant dans de nombreux pays dits du Sud. Cette dynamique a tout d’abord été celle d’un positionnement sur des filières d’export de produits à haute valeur ajoutée. Parallèlement à l’export, émergent dans un nombre croissant de pays en développement, et notamment au Kenya, des marchés domestiques. La thèse pose la question des dynamiques permettant l’émergence et le développement de ces nouveaux marchés. La recherche est structurée autour de quatre questions. La première porte sur les formes d’organisation des échanges de produits biologiques à Nairobi. À partir du cadre de l’économie néo-institutionnelle, nous expliquons comment, en l’absence de systèmes de certification crédibles, ces produits parviennent à être vendus avec premiums. La seconde question porte sur les conditions d’accès des producteurs à ces marchés. Il est fréquent de mettre en avant leur caractère plus rémunérateur. Or, une partie des producteurs qui pourraient effectivement vendre sur ces marchés privilégient les marchés conventionnels. À partir du concept de coûts de transaction, nous montrons le rôle de coûts de négociation et de suivi. Dans notre troisième chapitre, nous posons la question des effets de l’accès à ces marchés sur la diversification des cultures des producteurs, et par là sur la durabilité économique et environnementale de leurs exploitations. À partir des apports de la micro-économie, nos résultats confirment l’effet positif de l’accès aux marchés biologiques. Enfin, notre quatrième et dernier chapitre consiste en une analyse de l’efficacité de ces marchés et des conditions de leur pérennité. Nous proposons une grille d’analyse associant économie de l’information et analyse de la construction de la qualité. Elle nous permet de comparer les différents dispositifs de certification existant au Kenya. L’analyse montre que le dispositif le moins efficace est celui qui est amené à se développer, posant ainsi la question de la pérennité des marchés biologiques domestiques kenyans.
Type de document :
Thèse
Economies et finances. Université d'Auvergne - Clermont-Ferrand I, 2015. Français
Liste complète des métadonnées

https://hal-agroparistech.archives-ouvertes.fr/tel-01488967
Contributeur : Fanny Estel <>
Soumis le : mardi 14 mars 2017 - 10:01:07
Dernière modification le : mardi 19 juin 2018 - 13:32:15
Document(s) archivé(s) le : jeudi 15 juin 2017 - 13:01:54

Identifiants

  • HAL Id : tel-01488967, version 1

Citation

Chloé Tankam. Analyse économique du développement des nouveaux marchés biologiques. Le cas des marchés biologiques domestiques au Kenya.. Economies et finances. Université d'Auvergne - Clermont-Ferrand I, 2015. Français. 〈tel-01488967〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

451

Téléchargements de fichiers

270