Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Impact des bandes fleuries sur la régulation des bioagresseurs

Résumé : CONTEXTE - Les insectes s’attaquant aux cultures peuvent être régulés par des micro-guêpes parasitoïdes, dont les adultes sont souvent dépendants d’une alimentation sucrée, comme le nectar. ÉTUDE - Dans une expérimentation au champ, l’unité de recherche « Agronomie » Inrae-AgroParisTech analyse la capacité de bandes fleuries pérennes à fournir des ressources alimentaires aux parasitoïdes. L’essai compare l’effet de bandes fleuries contrastées, par leur composition en espèces, sur la régulation de cinq ravageurs du colza et de la féverole. RÉSULTATS - Le taux de parasitisme de quatre des cinq ravageurs étudiés augmente avec la proportion de plantes dans les bandes fleuries fournissant du nectar disponible et accessible pour les parasitoïdes. Les bandes fleuries semées avec le plus grand nombre d’espèces (29) restent les plus diversifiées fonctionnellement au cours du temps, et sont donc les plus aptes à fournir des ressources pour une diversité d’insectes participant à la régulation des ravageurs à l’échelle pluriannuelle.
Complete list of metadata

https://hal-agroparistech.archives-ouvertes.fr/hal-03758291
Contributor : Antoine Gardarin Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, August 29, 2022 - 12:54:29 PM
Last modification on : Friday, September 2, 2022 - 3:37:29 AM

File

Bandes fleuries parasitisme.pd...
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : hal-03758291, version 1

Citation

Antoine Gardarin, Dominique Le Floch, Justine Pigot, Muriel Valantin-Morison. Impact des bandes fleuries sur la régulation des bioagresseurs. Phytoma. La Défense des Végétaux, 2022. ⟨hal-03758291⟩

Share

Metrics

Record views

921

Files downloads

7743