Un « équilibre pour deux » durant la grossesse : entre prise de conscience nutritionnelle et cacophonie informationnelle

Résumé : Introduction et but de l'étude La dépression est un problème majeur de santé publique car une des premières causes d'incapacité à l'échelle mondiale. Il a été suggéré que de meilleures habitudes nutritionnelles étaient corrélées à un moindre risque de présenter des symptômes dépressifs récurrents (SDR), cepen-dant, il y a peu de résultats concrets concernant l'effet de nutriments spécifiques. Nous avons donc étudié les effets protecteurs potentiels de la vitamine D, qui a de multiples fonctions dans l'organisme, et notamment dans le système nerveux central, vis-à-vis des SDR ; ainsi que la modulation éventuelle de cette relation par la qualité globale de l'alimentation. Matériel et méthodes Cette relation a été investiguée au sein de la cohorte Supplémentation en vitamines et minéraux antioxydants (SU.VI.MAX) chez les participants d'une étude cas-témoins sur la vitamine D et divers cancers. Parmi eux, nous avons sélectionné ceux ayant les données sur la Center for Epidemio-logic Studies-Depression Scale (CES-D) à l'entrée et à la fin de SU.VI.MAX (2007–2009) (n = 1196). Les SDR ont été définis par une CES-D ≥ 16 à l'entrée et à la fin de l'étude, et la 25-hydroxyvitamine D (25(OH)D) plasmatique a été titrée à l'aide d'un dosage immunologique électroluminescent Roche Cobas ©. Les odds ratios (ORs) et leurs intervalles de confiance (IC) à 95 % ont été estimés pour les différents quartiles de statut en vitamine D et les SDR, ou en utilisant les seuils de 10 ng/mL, 20 ng/mL, et 30 ng/mL de 25(OH)D plasmatique, au moyen de modèles de régression logistique. Nous avons ensuite stratifié les résultats obtenus par le modified Programme national nutrition santé-Guideline Score (mPNNS-GS), indice de qualité nutritionnelle, pris en quartiles. Résultats et analyse statistique Après ajustement sur les différents facteurs de confusion potentiels, un statut en vitamine D plus élevé était associé à un moindre taux de SDR, en utilisant les quartiles du statut en 25(OH)D : OR Q4 vs Q1 = 0,54 (IC à 95 % = 0,31, 0,92 ; P de tendance = 0,02). Bien qu'une tendance linéaire ait été observée (OR augmentation de 1ng/mL de 25(OH)D = 0,98 ; IC à 95 % = 0,96, 1,00 ; p = 0,05), l'analyse selon les seuils de 25(OH)D en variables binaires n'a montré un OR significativement < 1 que pour le seuil de 10 ng/mL : OR ≥10ng/mL
Type de document :
Poster
Journées francophones de Nutrition, Dec 2015, Marseille, France. Nutrition Clinique et Métabolisme, Volume 31, Issue 1, February 2017, Page 61, 31 (1), 〈10.1016/j.nupar.2016.10.074〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-agroparistech.archives-ouvertes.fr/hal-01584561
Contributeur : François Mariotti <>
Soumis le : lundi 11 septembre 2017 - 22:07:05
Dernière modification le : mercredi 11 juillet 2018 - 01:05:35

Identifiants

Citation

Clélia Bianchi, François Mariotti, Jean-François Huneau, Patricia Gurviez. Un « équilibre pour deux » durant la grossesse : entre prise de conscience nutritionnelle et cacophonie informationnelle. Journées francophones de Nutrition, Dec 2015, Marseille, France. Nutrition Clinique et Métabolisme, Volume 31, Issue 1, February 2017, Page 61, 31 (1), 〈10.1016/j.nupar.2016.10.074〉. 〈hal-01584561〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

54

Téléchargements de fichiers

25