De la mise en suspend de droits du travail nationaux pour gérer une multinationale

Abstract : À partir d’informations concernant les filiales françaises et belges, cet article présente les pratiques de gestion du personnel d’une multinationale de haute technologie d’origine californienne. Réduite à sa plus simple expression (embaucher et licencier selon les besoins), délibérément déstructurée, la fonction « personnel » y apparaît comme un espace de pratiques où le droit et les usages des pays d’accueil sont ignorés et en quelque sorte mis en suspens, au profit d’une culture de l’arrangement et de la négociation. Si l’on postule que cette entreprise n’est pas un cas particulier, ces observations montrent comment une multinationale peut jouer des limites de l’effectivité d’un droit du travail national pour faire face aux difficultés pratiques et morales posées par le multinationalisme.
Type de document :
Article dans une revue
Droit et Société, Ed. juridiques associées /L.G.D.J., 2014, 86 (1), pp.97-112
Liste complète des métadonnées

https://hal-agroparistech.archives-ouvertes.fr/hal-01540148
Contributeur : Luca Picardi <>
Soumis le : jeudi 15 juin 2017 - 17:41:39
Dernière modification le : mardi 24 avril 2018 - 17:20:12

Identifiants

  • HAL Id : hal-01540148, version 1

Collections

Citation

Michel Villette. De la mise en suspend de droits du travail nationaux pour gérer une multinationale. Droit et Société, Ed. juridiques associées /L.G.D.J., 2014, 86 (1), pp.97-112. 〈hal-01540148〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

139