La caméline, une plante modèle pour la recherche translationnelle

Résumé : En biologie végétale, la recherche translationnelle vise à accélérer la valorisation de découvertes scientifiques réalisées à partir de plantes modèles au bénéfice de plantes d’intérêt agronomique. Dans ce domaine, la caméline est un outil particulièrement efficace : génétiquement proche de l’espèce modèle Arabidopsis thaliana, elle permet d’évaluer simplement de nouveaux caractères associés aux plantes oléoprotéagineuses.
Type de document :
Article dans une revue
Biofutur, Elsevier - Cachan : Lavoisier, 2016, pp.38-41. 〈http://www.biofutur.com/squelettes/images/pdf/anciens-numeros/octobre2016.pdf〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-agroparistech.archives-ouvertes.fr/hal-01529235
Contributeur : Jean-Denis Faure <>
Soumis le : mercredi 31 mai 2017 - 10:13:22
Dernière modification le : mardi 10 octobre 2017 - 11:12:49
Document(s) archivé(s) le : mercredi 6 septembre 2017 - 13:58:20

Fichier

Cameline_Biofutur.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01529235, version 1

Citation

Mark Tepfer, Bertrand Dubreucq, Jean-Denis Faure. La caméline, une plante modèle pour la recherche translationnelle. Biofutur, Elsevier - Cachan : Lavoisier, 2016, pp.38-41. 〈http://www.biofutur.com/squelettes/images/pdf/anciens-numeros/octobre2016.pdf〉. 〈hal-01529235〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

129

Téléchargements de fichiers

560